P3270011__Moyenne_

koitès ? ? ?

Un maxi houla oup ?

Pas facile avec celui-là !

89 ans.... bons pieds, bon oeil !

C'est le cas de le dire... Hier j'ai vu à ma consultation une dame fort âgée pour une visite gynécologique.

Une femme étonnante pour son âge: une grande vivacité d'esprit, de l'humour, beaucoup d'allure, juste un strabisme très sévère qu'on ne voit plus à notre époque, car elle aurait été opérée. Je ne savais plus trop quel oeil suivre en l'écoutant ce qui m'a déroutée un peu.

Elle venait avec un déterminisme forcené afin que je lui prescrive et pose un pessaire. Heureusement pour elle, je ne suis pas de la première jeunesse... sinon elle aurait sûrement fait chou blanc. C'est que des dames à pessaire, en arrivant il y a 20 ans dans ma petite ville semi-rurale, et bien il y en avait quelques-unes unes. Maintenant, et à juste titre on les opère beaucoup plus jeunes de leur prolapsus, je n'en ai donc plus en visites régulières.

-"vous comprenez à mon age il est hors de question que je me fasse opérer, et puis je dois m'occuper beaucoup de mon mari (un peu plus jeune, mais à peine) il faut le piloter partout à ses visites médicales, moi je ne vois pas les docteurs... je n'en ai pas besoin... enfin sauf là...  parce que vous allez voir, c'est très ressorti. Et puis ma mère à porter un pessaire pendant 30 ans... elle est morte avec, mais très vieille, alors je connais bien, une infirmière venait lui changer de temps en temps"

moi : __ justement Madame, je ne suis pas sûre que les infirmières vont encore savoir faire cela ?

-" et bien je viendrais vous voir ma jolie!  Ah oui, aussi, pas de courrier à mon docteur, mon gendre est médecin et je ne veux pas qu'il en entende parler par secret médical interposé, je ne lui demande même pas un cachet d'aspirine, ça ne le regarde pas !"

Plaidoyer véhément pour me convaincre...

On passe à l'examen et ma foi c'est un prolapsus historique, le col est 10 cm plus bas que la vulve, mais comme c'est assez récent ( un petit mois), elle n'a pas d'ulcération... je comprends que ça la gène. C'est aussi facile à réduire que c'est impressionnant à voir. Une fois le prolapsus réduit, j'ai 3 pessaires d'essai que je passe à la stérilisation régulièrement afin qu'ils soient prêts à servir de test. Et c'est vrai que c’est spectaculaire. On teste debout il tient bien, elle se sent rajeunir dit-elle....  surtout, elle ne sent rien de désagréable, et d'aller et venir dans mon bureau, s'asseoir, remarcher etc... «formidable ! !  Il me faut ça, je vous l'avais bien dit ! » un spectateur aurait cru qu’on essayait des chaussures J

Je vais lui faire tester une dizaine de jours avant de faire une prescription d'un N° 5 de chez D.……lier petite corde, le nec plus ultra du pessaire... j'espère surtout qu'ils n'ont pas arrêté la fabrication...

Je ne suis pas fan de cette solution, mais d'ordinaire les femmes qui consultent ont moins de 70 ans. A presque 90 ans et une pêche pareille, je ne vois pas de quel droit je lui refuserais une solution aussi simple, facile, efficace et sans danger ? Quelques ovules pour entretenir les lieux et le plaisir de la voir de temps en temps me raconter avec malice qu'elle bêche aussi son jardin et fait les dictées de Pivot presque sans faute... car elle était instit.

27 mai 09 j'ajoute un petit mot car un article fort interessant vient de paraître dans la revue du praticien de gynéco-obstétrique de mai/juin 09  écrit sous la plume de l'équipe du CHU de Montpellier dont le titre est "place de la rééducation et des pessaires dans la prise en charge des prolapsus" et qui explique bien l'utilisation actuelle du pessaire, les divers pessaires existants ... et en fait une bonne réhabilitation !  bref... ça redevient tendance !