P1140005_tres_petiteElle a les fils qui se touchent cette Thétis...!!!

J'ai l'air de quoi moi, déguisé en boule de Noël ?  c'est un comble !!!

Et puis elle n'a même pas besoin de moi pour son histoire , chui même pas dans le casting !!!

Nous sommes l'avant-veille de Noël: une patiente adorable la trentaine à peine passée avait demandé un rdv en plus, pour une "boule dans le sein". Là c'est sacré, on fait toujours le maxi pour trouver une place... parce que ça fout la trouille et moins longtemps ça dure , mieux c'est.

Je l'examine, et ,...... un blanc.............. C'est pas rassurant ! tuméfaction de 2cm, à peine sensible, ferme, fixée.

Comme je suis une fille optimiste, je rassemble les arguments qui pourraient nous mettre du baume au coeur. Je l'ai vue en janvier dernier...quasi 1 an ! pour un nodule au même endroit, minuscule, 2mm, intradermique et j'avais conclu: kyste sébacé (un truc bénin, une petite glande qu'on a partout dans la peau, qui sécrète du sébum [du gras] et qui peut se boucher); par acquis de conscience, je lui avais fait confirmer à l'écho, et mon diagnostic avait été avalisé.

Je reste donc sur cette idée, mais ce n'est tout de même pas habituel un sébacé comme ça... Echo dans la foulée, car dans ma structure, les radiologues sont à coté.

On m'appelle quand l'examen est fait, et ...... re-blanc...... l'échographiste me murmure "on a des critères inquiétants, ça ressemble à un cancer". Une mammographie est programmée pour le lendemain matin..........elle a 32 ans .....

Inutile de vous dire que cette dame à bien vu que quelque chose ne collait pas. Et moi, pas autant qu'elle sûrement ! , sale soirée, sale nuit. Je ne fais que penser à l'année qui s'est écoulée. Je ressasse et reconstruit l'histoire. Elle est fiable et m'affirme qu'il n'y a que 15 jours qu'elle a noté son augmentation de volume, ça ne colle pas avec un cancer. Là on le voit juste en regardant le sein, c'est direct à la peau. Ce soir là chez moi, faut pas trop me parler, je suis restée là-bas.

Moi qui suis du genre marmotte, je me réveille une heure plus tôt, moins accablée que la veille: je vais agir. Il faut que je me décarcasse pour avoir un diagnostic rapide et sûr. Dés mon arrivée au cabinet, je programme pour l'après midi une micro-biopsie. Si on craint un cancer, il nous la faudra pour avoir un diagnostic de certitude, et si c'est mon fameux kyste, on aura du sébum, et ouf .... joyeux réveillon.

10h la mammog est passée, coup de fil... pas d'image parlante...moi j'entends donc... le kyste reste possible.

15h je vais voir à l'écho, c'est un autre radiologue, on cogite, ma patiente est toujours aussi adorable , mais elle a une trouille palpable de ce qu'on risque de trouver. En fait on opte pour une ponction avec une grosse aiguille (avec une anesthésie locale bien sûr). S'il n'y a pas de sébum à l'aspiration, c'est mauvais signe... dans ce cas, il fera la micro-biopsie.

Il pique, il aspire, .... angoisse à regarder cette foutue seringue d'où le salut pourrait venir... il aspire encore.... Magie des moments où tout bascule, la seringue se colore d'une sécrétion très épaisse, blanchâtre.... le fameux sébum. C'est mon pote ce radiologue et je lui aurais bien sauté au cou ! Ma petite patiente est en larmes de joie... joyeux Noël à tous.....! ! ! ! !

Surtout ne rien généraliser, c'est une histoire rare. A cet age là, ce sont les nodules bénins qui dominent: kystes liquidiens , fibro-adénomes, et souvent dés l'examen clinique, nous sommes rasurants à juste titre. On complète par des examens pour confirmer. Je la raconte parce que cette année, rien ne pouvait me faire plus plaisir, comme cadeau de Noël que ce dénouement.

Thétis